Championnats de France

Les championnats de France pupilles, minimes et cadets clôturent la saison des jeunes jouteurs sur barque. Rappelons que pour se qualifier les jouteurs doivent avoir participé au moins à une demi-finale lors des tournois critériums. Ce sont donc les meilleurs jouteurs de la saison qui se sont retrouvés en Agde, ce samedi 04 septembre pour l’édition 2010. Autre particularité de ce tournoi, les jouteurs sont classés en fonction de leurs résultats durant la saison, sur le principe des têtes de série. A chaque tour, les meilleurs ne rencontrent que les moins bien classés. Par exemple sur un tableau de 18 jouteurs le numéro 1 rencontre le 18, le numéro 2 le 17 et ainsi de suite. Ce principe est appliqué à chaque tour, ce qui pimente un peu le déroulement, puisqu’il faut attendre la fin de chaque tour pour pouvoir calculer le suivant.

En pupilles, le tournoi commence sans surprises puisque les six premières têtes de série se retrouvent au second tour. Esteban Leboffe (n°3) se qualifie pour le tour suivant en se débarrassant d’Enzon Girard (n°4 et vainqueur de la Saint-Louis cette année). Puis c’est Sean Solano (n° 5) qui fait de même avec Pierre Baptiste Amiel (n° 2). Sean Solano continue sur sa lancée en éliminant Esteban Leboffe. Il se retrouve ensuite en finale contre le grand favori Valentin Fabre (n°1). Contre toute attente, Sean Solano réussit l’exploit et remporte le titre de la catégorie pupille. Vainqueur de la majorité des tournois cette saison et numéro 1 incontestable, Valentin Fabre laisse échapper une nouvelle fois un titre après ses échecs en Coupe de l’Hérault et lors de la Saint-Louis. Nul doute qu’il se rattrapera l’an prochain dans cette même catégorie pupille.

Les minimes étaient les plus nombreux puisqu’ils étaient 20 à se disputer le titre. Au premier tour seul Arno Amor (n°3) se faisait surprendre et l’on retrouvait logiquement au tour suivant Loic Cerrato (n°1), Jean-Baptiste Visin (n°2), Nicolas Maurin (n°4), Valentin Sanroman (n°5) et Florian Puglisi (n°6) face à Sony Sanchez (n°18), Léo Causse (n°14), Rémy Noguet (n°10), Eric Pace (n°9) et Hugo Abad (n°8). Valentin Sanroman rejoignait les demis-finales en battant Hugo Abad. Dans la première demi-finale, Nicolas Maurin éliminait Jean-Baptiste Visin, dans la seconde, Valentin Sanroman continuait ses exploits en se débarrassant du Favori Loic Cerrato. Malheureux en finale face au frontignanais Nicolas Maurin, Valentin Sanroman laissait échapper sa lance et par la même occasion le titre de champion de France.

En cadets le tournoi s’annonçait prometteur et il le fut. Les quatre meilleurs passaient le premier tour sans encombre. Vincent Voisin (n°1), Brice Giordano (n°2), Adrian Lisanti (n°3) et Brandon Talano (n°4) se retrouvaient respectivement face à Mathieu Bertrand (n°13), Pierrick Fossati (n°12), Guillaume Pauls (n°9) et Fernand Leap (n°8). Très motivé Brandon Talano se qualifiait pour le dernier carré avec le local Guillaume Pauls, Brice Giordano et le favori Vincent Voisin. La logique était respectée et pour la première fois de l’après-midi on retrouvait les numéros 1 et 2 face à face en finale. Là encore pas de surprise avec la victoire du numéro 1 de la saison, Vincent Voisin le solide mézois expédiant à l’eau le frontignanais Brice Giordano, d’un joli coup de lance.

Résultats complets :

Pupilles :
Vainqueur : Sean Solano LAS
2 ème prix : Valentin Fabre LAS
3 ème prix : Esteban Leboffe EJMS
4 ème prix : Laurian Bertrand EJMS

Minimes :
Vainqueur : Nicolas Maurin SJF
2 ème prix : Valentin Sanroman EJMS
3 ème prix : Loïc Cerrato LAS
4 ème prix : Jean-Baptiste Visin JLG

Cadets :
Vainqueur : Vincent Voisin NLM
2 ème prix : Brice Giordano SJF
3 ème prix : Guillaume Pauls PA
4 ème prix : Brandon Talano LAS

2 commentaires

  • Bonjour,
    je tiens à signaler un incident qui s’est deroulé au cours du tournoi minimes.
    Arno (Anor) a été victime de railleries de la part de ses soit disant camarades qui étaient sur la tintaine et dans la barque, lui faisant perdre une partie de ses moyens
    au moment de jouter. c’est un peu facile quand on est 2ème année de minime et cadet de se moquer d’un petit qui n’ est que 1ère année !!!
    de plus celui qui était sur la tintaine, en lui faisant passer sa lance , lui à mouillé intentionnellement !!!
    cet incident sera rapporté à Mr tissot ainsi qu’au president de la fédé.
    je ne sais pas si vous publierez mon commentaire, mais je vous remercie d’avance.
    sinceres salutations
    alain anor

  • Bonjour,
    Nous n’avons pas de raison de censurer votre commentaire.
    Cordialement,
    Rémi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *